22/04/2008

Savoir donner...

Les élans de solidarité restent rares aujourd'hui. Aussi quand on rencontre des gens qui ont envie de s'impliquer pour une belle cause, c'est contagieux. Un tel enthousiasme, un tel dévouement... quel plaisir de pouvoir me créer une mini place dans cet engrenage. Aussi moi qui ici ne parle quasiment pas de ma vie, ni de mon quotidien, je ferai exception à la règle..parce que j'ai besoin de vous. J'ai très envie que vous suiviez ce projet humanitaire et je viens de créer un petit espace réservé à cela. N'hésitez pas à laisser là-bas un petit mot d'encouragement, car dans cette mobilisation, toutes les énergies seront bonnes à prendre.

Envers ces gens qui ont besoin de tout, pour qui la (sur)vie ne tient vraiment qu'à pas grand chose, je donnerai d'abord mes mots. C'est peu mais c'est un début. Françoise Simpère (fallait bien que je la cite, y'avait longtemps!!) a écrit que lorsque l'on agite une petite cuillère d'un côté de l'océan, un raz de marée peut s'ensuivre de l'autre... Je fais le voeux pour Midelt qu'il y ait bientôt mille petites cuillères en action!

Pour en savoir plus :

http://midelt.skynetblogs.be

 

MAROC

18:17 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

j'étais passée... avant de venir ici mais j'y retournerai me tenir au courant. je m'occupe de nombreuses causes de trés prés ou de loin, donner un coup de main ou carrément être l'initiatrice. je comprends donc tous les engagements.
bonne soirée Syolann, à bientôt!

Écrit par : mimi | 23/04/2008

Un brin de muguet A te donner.
C'est peu mais c'est un début.
Bonne fête et belle vie à ton projet.

Écrit par : Dioxane | 01/05/2008

coucou ! Bonjour charmante et lumineuse Syolann !

Je suis contente de t'avoir lu sur mon blog ! Et je suis contente de savoir qu'entre "bizarres" on peut se soutenir !

Il fait beau et magnifique ! Si tu passes à Bruxelles, téléphone-moi, prenons un verre, un peu de soleil et du plein d'enthousiasme !

j'ai envie de me refaire un cercle d'amis qui n'ont rien a faire du quand dira-t-on des autres, qui vivent et éclaboussent leur entourage de leur amour de la vie, qui ne juge ruien mais voit simplement avec coeur le coeur des autres !

Écrit par : longuesjambes | 09/05/2008

Les commentaires sont fermés.