26/03/2008

Etienne Daho.

10978

Et hop un p'ti post pour me faire plaisir, à  l'instar de "L'Obsession tour" de mon chéri... Je vous explique : ce 22 mars dernier, j'ai eu la chance d'aller applaudir Etienne Daho au cirque royal de Bruxelles. A l'écoute de son répertoire, je me suis aperçue qu'il a choisi d'interpréter ce qui lui tient à coeur plutôt que les succès "commerciaux" et j'ai adoré...

Je n'ai plus l'âge d'être une groupie, et au-delà d'une attitude puérile qui me ferait dormir sous des posters à son effigie, je ressens une vraie passion pour les oeuvres de Daho. Il n'y a pas un texte que je ne lui envie, à la virgule près... Il me plaît de rêver à des vibrations jumelles dans notre façon d'appréhender la vie. Up and down; ici et ailleurs; brisé et fort; passionné et déçu...mais toujours créatif.

Depuis 15 ans, en dépit des différents styles de musique qui explosent sans arrêt, en dépit de nombreux autres coups de coeur artistiques, Etienne Daho a toujours accompagné mes moments de grandes joies ou de déchirures. Et..."si rien n'est éternel, j'adresse maintenant et ici, une ultime prière, avant d'être poussière, oui, avant de devenir pur esprit, m'enivrer toute la nuit, d'son animale poésie"...(Extrait de "Sur la terre comme au ciel", album "l'invitation" 2007)

7994

18:11 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

ah! moi j'adore ses textes... sa musique et maintenant à peu prés sa voix et je le trouve trés sexy mais longtemps je l'ai surnommé "le mime de la chanson française": on ne l'entendait pas. il s'agitait, on voyait remuer ses lèvres mais pour savoir ce qu'il nous disait il fallait se procurer les paroles des textes.
bonne soirée Syolann:-)!

Écrit par : mimi | 26/03/2008

Les commentaires sont fermés.