19/03/2008

Funambules?

J’ai garé la voiture à un mètre du ravin. Prête à basculer…à l’image de ma vie…. Mais le vide ne m’a jamais fait peur, l’équilibre précaire non plus ! Je suis dangereuse. Tu es à mes côtés, tu ne dis rien. Ta main glisse le long de mon ventre, s’arrête sur la boucle de ma ceinture. Tu as un regard interrogateur, vert…diabolique, j’ai un sourire qui dit « oui ». Tu dois me croire un peu folle et je le serai ce soir. Ma bouche sur la tienne s’écrase en un baiser violent. J’ai un énorme besoin de fougue. Serre-moi à me faire mal, pour que j’arrête de respirer, que j’arrête de penser à tous ses mensonges qui me blessent. J’espère la marque de tes dents, de tes griffes partout sur moi. J’ai laissé l’autoradio fonctionner. J’ai le ventre qui se tord sous les vibrations des guitares électriques, de tes gestes forts. Le mélange est ardent. Mes cheveux couvrent mon visage, me voici ébouriffée, essoufflée. Ne dis pas que je suis belle. Invente-moi des mots. Alors tu parles, et je meurs sous le débit saccadé de ton discours. J’entends, je t’entends me raconter toutes mes vies, mes richesses. Et tu me prends là, dans mon unicité, dans mon abandon à toi. Mes larmes coulent et tu les bois, ainsi tu effaces le chagrin. Ancrés l’un dans l’autre à un mètre du vide…prêts à basculer…On se (re)tient…

Ecrit en écoutant "All these lives" de C. Daughtry...c'est fou ce que la musique inspire!

23:34 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

mots flamboyants! oui effectivement cette musique t'inspire:-)! tomber dans le vide soudée à l'être aimé:quel beau fantasme à adpoter!
bonne journée Syolann à bientôt!

Écrit par : mimi | 20/03/2008

Tout près du ravin... ce peut être divin... Quand on y pense, le vide fait partie de nos vies, de nos corps, de nos âmes. Basculer vers lui, s'abandonner, c'est se libérer totalement. Confiance en soi, confiance en toi, basculer vers le vide jamais ne te perdra... tu es bien trop forte pour cela...

Écrit par : Rouge désir | 21/03/2008

coucou du Dr Edouard la folle embardée des sens au bord du gouffre ascensionnel...

Écrit par : Edouard | 22/03/2008

Je passe souhaiters aux ami(e)s une bonne fête de pâques. Même si la météo de ced week end est triste à mourir, il y a toujours du soleil sur les blogs des ami(e)s. Bizz

Écrit par : jice | 22/03/2008

Un bisou en passant

Écrit par : bdu | 26/03/2008

Bascule avec moi...

Écrit par : Brigitte | 27/03/2008

Les commentaires sont fermés.