18/03/2008

L'absente.

On me cherche sans jamais me trouver, J'attire et j'attise des désirs inavoués
Comme le poison que l'on redoute, Je me dessine dans l'ombre d'un doute
L'abîme dans lequel tu plonges, Le songe dans lequel tu t'enfuis
La vérité en dépit du mensonge, Je jette le trouble dans ton esprit

Je suis l'absente
L'insaisissable
Je suis l'absente
L'insupportable

dsc17771sjz9

Photo "volée" sur :

http://butterflysworld.unblog.fr/



Je vis dans chacun de tes gestes, Je m'évanouis dans chacun de tes mots
Je suis le temps qu'il te reste, Sombre et claire comme l'eau
Une douleur insidieuse, Un soupir inachevé
A ton âme ô combien précieuse, Le manque qu'il te faut combler

Je suis l'absente
L'insaisissable
Je suis l'attente
L'insupportable

                                                                                  Interprété par Olivia Ruiz

17:53 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Et là où l'amour n'existe pas, la raison, elle aussi, est absente de Fiodor Dostoïevski

Amicalement

Écrit par : Plume7 | 18/03/2008

Oui, c'est très dur parfois, souvent.

Écrit par : Brigitte | 19/03/2008

Les commentaires sont fermés.