15/03/2008

good vibrations.

blog flou


 

Ces 8 et 9 mars dernier, quel plaisir j'ai eu de passer un week-end fabuleux...J'ai revu Françoise Simpère (lien vers son blog dans la colonne de droite), un ami cher, et j'ai fait connaissance de "longues jambes" http://longuesjambes1.skynetblogs.be/. (N'hésitez pas à lire le blogs respectifs des deux femmes, elles ont aussi laissé leurs commentaires à ce sujet.)

Nous avons parlé d'amour. De toutes les sortes d'amour! Emotionnel, physique, familial, amical, chimérique...mais toujours passionné et profond. Peu de gens sont capables d'aimer à vie quoiqu'ils disent ou pensent. La réalité demeure souvent bien loin des promesses énoncées. Nous les "Simpériens" comme nous nous plaisons à nous nommer, savons ce qu'est de donner son coeur pour toujours. Sans exclusivité soit, mais avec tellement d'amplitude. Aimer et laisser libre, aimer et rester libre. Nous ne restons pas avec nos conjoints par nécessité, ni pour respecter un papier signé, encore moins pour les "habitudes" mais seulement par choix, pour le plaisir d'être là, de partager. Notre présence est en soi une preuve d'amour...

Nous étions tous d'accord pour énoncer notre différence au sein même de nos cellules familiales. Nous avons opté pour la transparence et ce, quel qu'en soit le prix (et j'avoue qu'il est souvent dur à payer quand on est mal "entendu". ).

J'ai gardé de belles images dans un petit coin de ma tête : Françoise si posée, si relax qui dédramatise tout avec tellement de sagesse; la complicité intacte avec mon cher ami, même si pourtant je sais que le temps qui passe n'effacera jamais rien...et mon coup de coeur du week-end, c'est cette lumière sur le visage de longuesjambes quand elle regardait son amoureux. Ca explosait de partout... L'amour sincère est si violent qu'il s'écrit sur nos peaux, dans nos yeux, dans chacun de nos gestes...J'en ai été le témoin privilégié ces jours-là. J'ai apprécié cette image miroir car j'aime comme ça, quand j'aime vraiment.

blog1

Le temps est passé trop vite mais les moments partagés furent vraiment chargé d'émotions, de symbiose, et d'une rare compréhension. Ca fait du bien! Encore...

blog2

 

19:32 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Quand on aime, on doute souvent de ce qu'on croit le plus

Écrit par : Vincent | 16/03/2008

Les commentaires sont fermés.