07/11/2007

 

 

 

horloge


Et voilà, je fais le constat que mon blog se "pause" depuis trop longtemps. Les vacances qui m'ont fait décrocher, les voyages réels, puis virtuels... Les mains sur le clavier mais pour tout autre chose que créer des phrases. Et le temps passe...Trop vite... Comme je le déplore à longueur de journées, de mois et d'années. Les e-mails en suspend, le courrier sans réponse, la liste des gens "à rappeler" qui s'allonge et dans tous ces retards, des envies d'écrire malgré tout, encore et toujours. J'aime à dire qu'il ne coule pas de sang dans mes veines mais de l'encre. Ce besoin incessant et incontrolable de revenir à mes cahiers, à mon cher porte-mine et au centre des émotions. Les idées se bousculent, j'ai envie d'écrire un journal de sentiments en antithèse, aussi de boucler mon recueil de nouvelles, ou encore de me pencher sur la fin de mon roman qui sommeille depuis bientôt un an dans mon tiroir. Mais pour cela il faut du temps! 48 heures par jour, deux vies ne seraient sans doute pas suffisant...Sourire. Ou alors, il reste à sacrifier les nuits...

15:52 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

bonjour Syolann, je ne sais pas si tu rapelles de moi ... j'étais passée chez toi avec ton premier livre sur les caresses ect.
J'avais cessé d'être sur les blogs. J'en ai repris un avec mes créations via logiciel.
Et oui, la vie est telle qu'on a jamais le temps de faire tout ce que l'on désire.
Ta plume te démange ... c'est normal tu as tant de talent.
Bonne fin de journée à toi

Écrit par : petit peps | 07/11/2007

sacrifier... j'aurais préféré le mot "sacraliser" les nuits !
Vaste problème que celui dela gestion du temps dans les envies... et ces envies d'être alors illimité!
La vie nous cadenasse et nous oblige à vivre l'essentiel... pleinement!

content de vous voir de retour... beaucoup vous attendaient... ou plutôt restent d'ans l'accueil de vos apparitions!

Écrit par : Frédéric | 07/11/2007

Ecoute Remet le compteur à zéro
Efface du tableau
La liste qui s’allonge.
Les nuits sont faites pour dormir.
Fais ce dont tu as envie.
Sort et court
Loin de ton clavier
Emporte ton crayon
Et sur du papier
Couche tes émotions.

A bientôt

Écrit par : dioxane | 07/11/2007

Hé oui cela fait longtemps mais ton blog est toujours dans mes favoris. Je ne vois pas pourquoi il en sortirait d'ailleurs.. Ah ce foutu temps. Tu t'imagine avec des journées de 48 hrs. Tu en voudrais de celles de 72 loll. Pas facile mais faisons avec nos 24... Content d'être passé chez toi. Bizz

Écrit par : jicé | 08/11/2007

Comme je te comprends Syolann. Mais tu as plein de projets et tant de talents. C'est magnifique.
En tout cas, je passe toujours.
Gros bisous et à bientôt,

Écrit par : | 09/11/2007

Cela fait plaisir de te lire à nouveau. Oui le temps qui passe nous oblige à des choix

Écrit par : bdu | 09/11/2007

COUCOU D'EDOUARD Moi je suis en pause aussi, pause coolinaire. Mais je vais peut-être afficher une photo de moi nu pour booster le compteur..ça marche mieux que la poésie dont 99% de gens se foutent royalement. Je rigole..quoique...
Bon w-e à toi Syolann.

Écrit par : Edouard | 10/11/2007

Bonjour Syolann... Dans la grisaille de cette journée d'automne je viens te déposer un petit rayon de soleil de mon coeur.
Passe une très bonne semaine
Bisous

Écrit par : Chadou | 13/11/2007

kikou quel beau sang que celui de l'encre, faut laisser couler, sans m^me craindre les tâches!! j'aime ton écriture qui a la chaleur du sang!! kiss

Écrit par : mik | 13/11/2007

2 vies pas suffisantes ? prend une intérimaire pour les trucs chiants et profite du reste :o))

Écrit par : Jack Duval | 14/11/2007

jeter les pierres Allège ton sac, ma belle, dedans il y a sûrement des pierres inutiles qui te pourrissent la vie: des chieurs, des discussions sans intérêt avec des gens qui te dépriment, des corvées que tu t'imposes parce que t'es trop gentille, des dîners où tu vas t'ennuyer au lieu d'écrire tranquillos chez toi, des nuits ni de chine, ni câlines ni même reposantes. Après ce tri, 24h suffiront, alors que si tu investis dans des journées de 48h, tu vas te laisser emm... par ce qui n'en vaut pas la peine.

Écrit par : françoise | 14/11/2007

Les commentaires sont fermés.