21/06/2007

Des questions, des questions...

Les jours passent et il n'appelle pas. Pas libre? Pas prêt? Pas pour moi?...Ce ne sont que les trois premières questions d'une longue série. Les doutes aussi, pour renverser une vérité selon laquelle je ne lui plairais tout simplement pas. Et s'il n'avait pas trouvé ma carte? S'il n'avait pas pu mettre un visage sur le nom en italique? Si la démarche l'avait choqué? Il y a tant de raisons, pour lesquelles on pourrait se louper. Les rencontres, ça tient à rien. Parfois c'est une dose de culot au bon moment, un trait d'humour sur lequel on peut embrayer, un "chiche" lancé au hasard et que l'on prend au mot. Je n'ai pas envie de ce silence...mais mon effronterie a des limites. A transgresser???

 

nng_images

 

Photo trouvée sur :

blog.france3.fr/.../Photographisme/2006/03.

13:38 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Commentaires

Un gros bisou à ma belge préférée

Écrit par : bdu | 21/06/2007

Trop de "si"! Il y a 2 éventualités: ou il n'a, pour l'une des raisons que tu invoques, pas compris ou eu ton message et là, si tu ne fais rien tu risques de passer à côté, ou il s'en f... et comment le savoir si tu ne fais rien?
Donc il faut que tu saches et là, 2 éventualités: ou c'est le délire ou c'est la cata mais dans ce cas tu ne le verras plus, tu mets un mouchoir sur ton amour-propre et tu continues ta route.
alors transgresse sinon tu vas te poser des questions à n'en plus finir.
Amicalement!

Écrit par : mimi | 21/06/2007

Que ferais-je ? ...?
... ?
... ?
Je transgresserais.

Bisous tout tendres Syolann,
A très bientôt,

Écrit par : | 21/06/2007

Tellement de questions au bord des lèvres, Et des réponses suspendues dans le néant de l'incertitude... Patience, le soleil se faufile souvent là où on l'attend le moins...

Cordialement
Marie Lanson (rubrique"plumes")

Écrit par : Marie Lanson | 21/06/2007

la transgression fit partie du plaisir! Evidemment, tu vas transgresser, et le lui dire, genre: "Vous êtes tiimide, très occupé ou pas intéressé? Dans la troisième hypothèse, je suis désolée à l'idée de ce que risquez de manquer!" Et s'il n'est vraiment pas intéressé- après tout, on ne peut pas plaire à tout le monde- ne te crois pas nulle pour autant (va voir mon blog, y a une grande discussion sur ce sujet), dis toi qu'il y aura d'autres belles rencontres. bisouxxx

Écrit par : françoise | 23/06/2007

plein de fôtes d'ortograf, daizolé :) Zut, j'ai tapé vite, sans relire, et mes doigts ont omis des lettres, mais bon, tu comprendras. Désolée, j'ai plein de boulot et de choses à faire, je vais trop vite!

Écrit par : françoise | 23/06/2007

enfin ! La vie me surprend toujours ! Avec bonheur et joie !

Enfin, je découvre des femmes, comme Françoise Simpère dont j'ignorais encore l'exisence il y a quelques jours , et maintenant vous et d'autres encore, qui aiment ! OUI "aiment " !
la Vie tout simplement. Aimer la vie, c'est ne pas donner de limite à nos coeurs, à nos façon d'aimer, et surtout pas de limite à qui a droit à ces amours !

vivent les femmes douces et aimantes !

Écrit par : longuesjambes | 23/06/2007

Besoin d'un dernier avis? Bonsoir,

Comme le souligne François Simpère, la transgression c'est le plaisir; je pourrais ajouter la transgression c'est aussi l'excitation. Excitation due au stress, à la règle que l'on s'est fixée et que l'on transgresse, au plaisir que l'on pourrait en retirer...bref que du bonheur si l'objet du désir répond à l'attente.
Dans le cas contraire, ce n'est rien: un homme de perdu, dix de retrouvés :-) Toujours regarder devant soi: l'optimisme de la volonté (Gramsci !! Vous voyez, Françoise, j'ai aussi de saines lectures )!
Première intervention de ma part, j'espère ne pas vous avoir déçu :-)
Spike

Écrit par : Spike | 23/06/2007

Hello toi Que serait la vie sans transgressions possibles? Un ennui d'une fadeur insondable...en tous cas c'est ma façon d'être..même si je ne suis pas en transgression permanente, j'aime savoir qu'il est des limites que je peux franchir si ça me chante...un potentiel de grande liberté en somme, dont j'use à ma guise dans la démesure de possibles assez softs en défintive..

Écrit par : Edouard | 26/06/2007

Question bête mais... t'a-t-il au moins remarquée ???
Car, dans ton texte, tu parles de toi qui l'as observé sous toutes les coutures (si je puis dire :-) mais pas ne serait-ce que d'un seul regard qu'il t'ait lancé...

Écrit par : Brigitte | 30/06/2007

je n'ai pas non plus envie de ce silence... ... il me faut le subir!

parce que j'avais décidé de respecter sa situation...

parce que je voulais aussi respecter sa liberté dans notre relation! de façon à la pouvoir la voir s'épanouir "librement"...

le sentiment reste fort... et la relation semble à présent ingérable!

nous partagions tant depuis des jours, des semaines... et nos sourires à distance nous amusaient... suspendus au fil d'un sms... ou un long mail où nous philosophions sur ce "nous" que nous nous amusions à voir naître

nous lui donnions naissance, le regardions grandir... "nous" souriait à la vie, se moquait des convenances, nous permettait à elle et à moi de nous retrouver en lui à chaque instant...

et depuis 3 jour... ce silence est infernal! il hurle toutes mes peurs et toutes mes colères!

transgresser va à l'encontre de ce que nous avions défini... et la mettrait en danger

pourquoi des éléments sont-ils venus parasiter notre harmonie?

pourquoi alors qu'elle souhaitait combler un manque "ailleurs" recherchait-elle finalement ce qu'elle possédait déjà?

et le sentiment reste présent... le souvenir des sensations partagées, de ces vibrations, de cette passion aussi dévorante que semble être profond à présent mon désarroi...

"nous" vivait d'envies... de la pensée de ces envies que nous ne pouvions pas toujours satisfaire... par manque de disponibilité, par éloignement géographique...

il reste à présent le manque... le manque de ces envies... le manque tout court... et la cruauté de ces chansons que nous partagions, elles nous ressemblaient tant!

instants de vie où le temps prend des allures indéfinies... besoin de s'occuper l'esprit alors que tout me rappelle à elle... à nous...

guetter chaque instant une réapparition... la sentir frémir dans l'air... et la déception de ce vide immense!

Écrit par : Loupi | 11/07/2007

et finalement le silence se brise... peu après le dépôt de ce post... un peu comme par la magie... comme si le souhait de rupture de silence avait été entendu

rupture de silence

et rupture tout court aussi

qu'une bulle de savon s'est éclatée... et que cette belle histoire est allée rejoindre le pays des rêves...

elle s'en était échappée dans la réalité durant quelques semaines... et nous en avions pu profité...

et son désir s'est évanoui

et le sentiment doit aller le rejoindre

Écrit par : Loupi | 11/07/2007

profiter

Écrit par : Loupi | 11/07/2007

J’accepterai ... ...de dormir la vie entière si je pouvais en rêve vivre de cet amour dont je rêve.

Écrit par : Yvonne Kastou | 19/07/2007

Les commentaires sont fermés.