05/06/2007

Convoitise.

 

 

Il est à un mètre de moi, absorbé par la conversation de ses copains, il ne me voit pas. Je me concentre sur les bulles que le champagne allume dans mon verre, sur l'ambiance régnante...Ma main coulisse sur ma coupe en un geste suggestif, lentement, à la façon dont j'aimerais la faire glisser autour de lui...un jour! Oublier sa présence. Oublier que je l'ai rêvé plus d'une nuit, oublier qu'il est maintenant à la fois si proche et pourtant inacessible. Il suffirait d'un mot, peut-être plus, mais ça tient à tellement peu pour que je sois dans ses bras. Tellement peu? Bien sûr! Il suffirait d'une étincelle d'appétence réciproque! Si les envies se rencontrent, alors tout est possible. Je l'évalue, il n'est pas très grand. Sans doute que, plaquée contre lui, mes cheveux lui caresseraient le menton. J'imagine déjà mes mains curieuses sous sa chemise et mes lèvres qui se perdent dans son cou. Mes yeux plantés dans les siens, s'étoilant de la puissance de mon avidité, plus éloquents que n'importe quelle phrase. Je me passe le film de ses sourires, de ses regards. Je fantasme sur le goût de sa peau, sur ses secrets, ses envies folles et peut-être inavouées. Je rougis, mes visions sont osées. Comment lui dire? Et je ris, je ne le connais pas...Je suis au coeur d'un désir brut. La tête me tourne, mais ce n'est pas le champagne. Il a posé son verre et s'est éloigné. J'ai trop chaud, je m'en vais. Sous le cristal de sa coupe, j'ai glissé ma carte de visite.

 

champagne

 

15:16 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Hello Tu nous mets l'eau à la bouche avec ce texte très sensuel...couleur menthe à l'eau d'Eros...Bon mercredi.

Écrit par : Edouard | 06/06/2007

!!! Superbe, tout simplement.
Comment cet homme peut-il être à ce point aveugle ?
Amitiés.

Écrit par : Bilbo | 06/06/2007

bonjour ma belle, toujours une écriture légère et belle. j'espère que tu vas bien. je te fais un gros bisous et je te tiens au courant pour notre rencontre bientôt par mail bisous ma belle, passe une bonne semaine pleine d'inspiration.

Écrit par : rita | 06/06/2007

c'est beau! si tu n'avais pas précisé "sous le cristal de sa coupe" c'eût été moins bien. Je n'aurais pas aimé la penser en plastique!
Amicalement!

Écrit par : mimi | 06/06/2007

j'ai glissé ma carte de visite..... ce qui suppose une suite :-)

à bientôt alors

Bonne soirée

ps: j'ai reçu l étoile de collection à remplir 75 ml Angel le jour de mes 30 ans....je m'en suis parfumée pendant 10 ans et puis j'ai changé de vie, plus de mari et plus d'Angel non plus
mais!! j'ai gardé la bouteille :-)

Écrit par : mnb | 06/06/2007

Pressé de lire la suite! ;)
Bises.

Écrit par : Fabrice | 06/06/2007

Un superbe arrêt sur des émotions vibrantes.

Très joli Syolann,
Bisous tendres

Écrit par : La Bohème | 07/06/2007

Dis donc, Quand tu fais de chouettes rencontres comme ça, tu pourrais me raconter quand même -:)
Tiens moi au courant si jamais tu le recroises ...
Gros bisous.

Écrit par : Kathelyne | 07/06/2007

Coup de foudre J'adore cette manière sensuelle de décrire le coup de foudre. L'imaginaire qui laisse place à toutes les suppositions. L'envie de faire abstraction des conséquences, tout simplement agir... C'est très grisant et admirablement décrit

Bonne continuation

Écrit par : Claudix | 08/06/2007

Lucette t'embrasse

Écrit par : bdu | 08/06/2007

Justement. Tu poses ici une question qui me taraude depuis qu'on m'a renvoyé à la figure mon attitude : une femme a-t-elle le droit de désirer un homme, d'avoir envie de lui ("au coeur d'un désir brut" - comme tu le dis si bien) sans passer obligatoirement par la case "je t'aime" ??? Et donc sans être immédiatement cataloguée comme étant une p***, une s*** et autres injures ?

Écrit par : Brigitte | 09/06/2007

Les commentaires sont fermés.