05/04/2007

Suite (2)

10208838_p

 

Je suis nue dans les bras de Nicolas dévêtu lui aussi. Un sursaut de conscience me fait me demander comment nous avons quitté le tabouret de pianiste pour échouer dans son lit. Mentalement, je tente de refaire notre parcours sensuel mais je n'arrive pas à rassembler deux idées. Il faut dire que Nicolas éparpille ses subtiles caresses sur mon corps offert et que je ne suis donc pas encline à réfléchir. Je suis tout juste capable de discerner ça et là, nos vêtements semés dans tout l'appartement.

 

Je regarde Nicolas. Il est beau. Je m'en mets plein les yeux. J'admire ses larges épaules, son ventre plat, sa taille fine, ses fesses rondes et ses jambes musclées. Ses superbes mains de pianistes composent sur ma peau, m'arrachant des soupirs éloquents. Je frémis de tout mon être et mon ventre le réclame. Nicolas m'embrasse, tout en me faisant glisser sous lui. Je raffole de la saveur de ses baisers, je me perds entre ses bras avec délices. J'aime son corps qui recouvre le mien et je sens ainsi à quel point il me désire. Est-ce bien moi qui le mets dans cet état? Je n'ose y croire! Je le veux, j'ai envie qu'il s'enfonce en moi sans plus attendre mais lui ne semble pas pressé. Maintenant c'est sa bouche qui me frôle, elle s'égare sur ma poitrine, sur mes hanches, elle descend enfin vers l'intérieur de mes cuisses, puis, lentement, si lentement Nicolas me goûte. Sa langue m'explore doucement, se faufilant partout. Je me liquéfie en source de désir inépuisable. Il sent que je suis prête à l'accueillir, alors, il plonge son regard dans le mien, il sourit, il dit me trouver belle et tout en murmurant des mots d'amour, il s'immisce en moi avec une infinie tendresse.

 

(A suivre)

14:53 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

...

:-)

Écrit par : Brigitte | 05/04/2007

Lucette te fait de doux baisers ma belle

Écrit par : bdu | 06/04/2007

... Zut, c'est trop tôt. J'aurais dû venir te lire, un peu plus tard dans la journée. Je vais devoir attendre jusqu'à ce soir, moi, pour sentir le corps de mon amoureux frémir sous mes caresses.
Mais, je reviendrai, tout à l'heure.

Gros bisous

Écrit par : La Bohème | 06/04/2007

Surtout... N'en perds pas une miette pour venir nous raconter. Nous bouillons (c'est le cas de le dire) d'impatience de savoir la suite maintenant que tu as mis le feu dans les foyers.
Bisous, joyeuses Pâques -mais à ce rythme, pas la peine de souhaiter quoi que ce soit n'est ce pas?- et à bientôt pour le grand cri final.

Écrit par : mimi | 06/04/2007

Pfffff Toujours les mêmes qui ont de la chance ..... mdrrr
Tellement bien écrit qu'on s'y croirait, .. c'est bien ce qui m'inquiète, mdrr

Écrit par : marc | 06/04/2007

Un moment intense de l'amour. Bon week end ..Bizz

Écrit par : jicé | 06/04/2007

J'attends la suite, je sens que tu nous prépares quelque chose d'inattendu.
A bientôt, bisous

Écrit par : Kardream | 06/04/2007

bonjour un petit mot pour te souhaiter joyeuse paques...

Écrit par : coeurdenfant | 07/04/2007

Bonjour Syolann Waw.Le waw c'est pour cette savoureuse histoire.
Joyeuses pâques.
Bisous
Duke

Écrit par : DUKE | 07/04/2007

Prose sensuelle, Prose évocatrice de désir et de plaisir ... Une promenade dans vos mots et tout est dit...

Cordialement
Marie

Écrit par : Marie Lanson | 07/04/2007

Oups Dis donc, ça chauffe par ici..la musique sur ta peau composée doit être plus proche des orgues érotico-liturgiques de "La décadanse" que des claviers polaires de Björk. Bon w-e de pâques.

Écrit par : Edouard | 07/04/2007

tout en doceur et en sensations, j'aime beaucoup !

Écrit par : traoumad | 07/04/2007

Joli rêve Surtout ne pas te réveiller !!!
Joyeuses Pâques, douce Syolann.

Écrit par : dioxane | 07/04/2007

bonjour BONJOUR
un petit mot pour te souhaiter
une tres joyeuses paques
et au plaisir de te rencontrer
le 7 juillet 2007
a la rencontre internationale
de bloggeurs a
l hirondelle.be
en belgique

RENCONTRE 2007BELGIQUE

http://rencontre2007belgique.skynetblogs.be

Écrit par : RENCONTRE 2007BELGIQUE | 07/04/2007

le soupir d'une pétale de rose parfumée de torpeur. Les mots sont brulants de désir, les phrases ont envies d' être dévorées à n' en plus finir.
Le tourbillon des sens à l' aisance de nos sens.
Que j' aime ce soupir transpirant d' amour, ne t' arrête pas...

Écrit par : Un souvenir de miel et de jeunesse | 30/04/2007

Magnifique...j'adore l'écriture...le fait d'être maitre de mes mots...de les utiliser vulgairement ou non...d'exprimer ou non...(je le sais que depuis peu..) mais ton texte m'a fait vibrer trés sincérement...je les ressenti dans mes tripes...merci pour ce bout de bonheur merci pour le plaisir ressenti dans ces quelques lignes...merci de le partager...

Écrit par : Tchideki | 14/11/2007

Les commentaires sont fermés.