19/06/2006

Ma déclaration...

J’étais rentrée trempée, l’orage était tombé et m’avait surprise alors que j’étais loin de la maison. La pluie tiède avait collé mes vêtements à mon corps, et ils soulignaient toutes mes courbes. Ils me donnaient conscience de tous mes gestes aussi. A chaque mouvement, le frôlement des étoffes détrempées sur ma peau réveillait la  réceptivité de mes sens. Immanquablement, ça me ramenait à toi. Toi, que je désirais tant sans savoir te le dire. Mille fois, j’avais espéré tes mains sur moi, imaginé tes caresses et tes baisers. J’avais rêvé tant d’audaces avec toi que ta simple présence embrasait mon désir. Il fallait que je te le dise, je devais dépasser cette peur paralysante et me déclarer. Tous les scénarios possibles m’emplissaient la tête mais aucun ne m’apparaissaient comme valables. Pas à pas, je me rapprochais de la maison, bientôt, elle fut en vue… tout comme ta silhouette sous la véranda. Tu lisais, immobile, certainement très captivé par ton bouquin. Le temps s’est arrêté tandis que je t’ai rejoins. J’étais face à toi, mes cheveux ruisselants s’égouttaient en rigoles tièdes mais je commençais à frissonner sérieusement. Un coup d’œil sur mon état, un sourire et tu t’es moqué de moi ! « Va te changer, tu vas attraper la crève comme ça »… Dans un regard de défi, j’ai laissé glisser ma robe à mes pieds…

22:37 Écrit par Syolann | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

Commentaires

... Tiens... il fait si chaud en une fois!!! ;o))))

Écrit par : Oli | 20/06/2006

Enfin Mon libraire a trouvé ton livre, une semaine que je l'avais commandé.
Je me jette dedans dès que possible et je te dirai quoi.
J'espère que j'aurai droit à une petite dédicace ... le 9 juillet peut-être, ou le 26 août ...
A bientôt
Bisous

Écrit par : Vincent | 20/06/2006

Après la pluie Longue absence qui fut la mienne également, occupations, obligations, changements... en revenant on retrouve toujours le même parfum ici, comme quand, ailleurs, on s'imprègne d'une senteur qui semble familière...
Dans la moiteur cumulée de la chaleur et de la pluie, la danse du corps pour seul interdit, d'une barrière que l'on se presse de franchir...
Un de tes rêves s'est donc réalisé, tu as donc poursuivi ta légende personnelle et je ne peux que t'en féliciter...
A bientôt très certainement

Écrit par : Banur | 20/06/2006

Bonjour Syolann... Petit Roucky et moi venons te faire un p’tit coucou et il te fait un gros câlin, c'est sa spécialité…!
J'adore ta facon de conter les choses simple.....
Je te souhaite une merveilleuse journée

Écrit par : Chadou | 21/06/2006

Que s'est-il passé ensuite ? Voudrais savoir moi.. mdrrr !
Bon aprèm..!

Écrit par : marc | 21/06/2006

hum hum.... et?????????????????????????

bonne fin d'aprèm...

Écrit par : mnb | 21/06/2006

Merveilleux texte ! Un suite peut être ? ...

J'aime beaucoup.

Bises pour une douce nuit

Écrit par : Mary | 21/06/2006

10000 mercis Grâce à toi, et aux autres, mon blog a passé le cap des 10000 visiteurs.
Je ne peux que remercier via ce petit commentaire tous mes visiteurs.
Comme je l'avais déjà fait lors des passages de caps précédents, j'organise un petit sondage auquel j'aimerai bien que tu participes.
Je t'en remercie d'avance et je te souhaite d'ores et déjà un excellent week-end.

Écrit par : Vincent | 22/06/2006

Coucou Syolann Que c'est beau l'amour..Je viens te faire une petite visite de sympathie et te faire un gros bisous en passant.
Amitiés

Écrit par : martine | 22/06/2006

coucou toi je passe prendre de tes nouvelles et te souhaite une bonne soiree... amitie

Écrit par : stephanie | 22/06/2006

Merci ma belle pour ton beau commentaire
bonne nuit et bisous doux

Écrit par : Charles | 22/06/2006

Une pluie bienfaisante et complice qui permet de tout oser et libère de ce qui empêche d'avancer et de profiter de chaque instant pleinement. Une telle déclaration a le mérite d'être tout ce qu'il y a de plus explicite et d'être fixée très vite sur ce que sera la suite. Quand il n'est plus possible de taire ce que l'on ressent, il faut que cela éclate d'une façon ou d'une autre, on se sent une sorte de témérité qu'on ne se connaissait pas forcément.
A bientôt, bonne soirée, bisous

Écrit par : Kardream | 22/06/2006

Bonjour Syolann Me diras-tu enfin ce que tu reproches aux blondes.
Bonne journée et pichoubisou.

Écrit par : DUKE | 23/06/2006

Et?? Je suis un pitit peu curieux, moi (un peu comme toi) ;) ) j'aimerais donc connaître la suite...
Vous vous êtes allongés nus sur des peaux de bêtes devant l'âtre de la cheminée? Vous avez fait un scrabble? Regardé "Questions pour un champion"??
Bizoux tout doux.

Écrit par : Fabrice | 24/06/2006

... Petit bonjour ensoleilé en passant :)

Écrit par : Perle | 24/06/2006

et après????? rhoooooo je veux savoir .... bandes de vilains! Comme quoi la pluie, c'est pas toujours triste! bisdoux ma jolie!

Écrit par : nanou | 25/06/2006

Le bouquin qu'il lisait c'était pas le tien? Un regard de défi, cela s'exprime comment? Je te souhaite déjç un peu à l'avance une bonne semaine. Bizz

Écrit par : jicé | 25/06/2006

Je viens voir s'il y a du neuf ici... Te souhaite une excellente journée
Amicalement,

Écrit par : marc | 26/06/2006

... Bonjour,
Je découvre votre blog par le biais du blog de Coriolis.mabulle.com qui vous a mis en lien, je dois dire qu'il m'a permis de faire une belle découverte en vos lieux, il y a vraiment de très belles choses chez vous, j'apprécie beaucoup de vous lire, je reviendrai vous voir, à très bientôt...

Écrit par : Crysolite | 27/06/2006

La déclaration était directe... y a-t-il répondu tout aussi directement ?
Bizzz...

Écrit par : Béa | 28/06/2006

Les commentaires sont fermés.